Gros producteurs d’or

Situation technique pour les gros producteurs d’or (HUI)

La moyenne des hausses par palier sur le HUI est de 71%. Une telle hausse nous porterait à 685 points, tandis qu’une hausse de 56% nous porterait à 625 points. L’histoire ne se répète pas toujours selon le même schéma, mais cela peut nous donner une idée sur le possible point haut de la présente hausse. Il y aura bien un moment où ce schéma ne se reproduira plus. Mais à mon avis, ce ne sera que pour entrer dans une phase finale d’exubérance durant laquelle les gains seront encore plus impressionnants, et non pour redescendre à 75 points comme certains déflationnistes l’imaginent ! Ce que nous avons sous les yeux, c’est un marché haussier extrêmement puissant qui ne montre aucun signe de faiblesse.
Pourtant, notre indicateur d’achat/vente sur les actions de sociétés minières n’a pas encore déclenché de signal d’achat majeur pour le trading :
Un trader, jouant le secteur des grosses minières aurifères avec le tracker GDX des mines d’or, ne devrait donc pas encore prendre de positions sur ce marché. Un investisseur avec une vision de long terme positive dans ce marché aura déjà pris des positions sur GDX, en profitant des nombreuses ouvertures des fenêtres d’achat ces derniers mois (voir forum « or et matières premières » de bulle-immobilière.fr). Je rappelle que GDX est un tracker (ETF) pour les mines d’or qui suit de près la performance du HUI. C’est un fonds négociable sur le marché américain (s’achète comme une simple action) qui contient 34 sociétés minières aurifères et argentifères. Ce fonds est idéal pour jouer le plus simplement possible les mines d’or, sans devoir se constituer un portefeuille de minières.... Read More | Share it now!

Situation technique pour l’or et l’argent

La moyenne mobile exponentielle à 200jours se tient à $753. Notre risque de baisse est donc de -17,2% et nous recommande actuellement la prudence. Un trader jouera la présente hausse en achetant les retours du prix sur la moyenne mobile à 50 jours (actuellement vers les $834, en hausse rapide), mais sortira immédiatement si cette dernière venait à être défoncée. Une cassure de la MM50jours signifierait très probablement un retour sur une moyenne mobile de long terme, comme la MMexp200jours ou la MM325jours. Nous voyons que la MMexp200jours a fourni de nombreux points d’entrée depuis le début du marché haussier sur l’or, et il n’y a aucune raison pour que cela change, tant que nous restons en phase 2. Nous sommes encore très loin de la phase 3, car le public n’est pas du tout intéressé par l’or. Si les médias en parlent aujourd’hui, c’est pour commenter et éventuellement recommander l’or, mais pour que le grand public commence réellement à acheter de l’or, il faudra encore attendre que le prix continue sa hausse en phase 2 quelques années durant. La première réaction du public, c’est bien souvent de se dire qu’il aurait dû acheter avant, et
que maintenant c’est trop tard. Tout ceci, basé sur la simple observation du cours de l’or, et non sur ses fondamentaux.
Simone Wapler de la Chronique Agora penche pour une poursuite de la hausse jusqu’à $1800 (sommet final) d’ici quelques mois. Elle se base sur le pic de l’or mensuel de $675 en janvier 1980 en valeur corrigée de l’inflation, c’est-à-dire $1’821 aujourd’hui. Mais se baser sur l’indice des prix à la consommation pour effectuer la conversion comporte une grande source d’erreur. L’économiste John Williams calcule, pour $675 en 1980, un prix équivalent en décembre 2007 à $4’897, en se basant sur l’ancien indice des prix à la consommation (avant l’administration Clinton nous avions un indice qui n’était pas trituré dans tous les sens pour minimiser l’inflation)… Je pense donc qu’il y a deux problèmes avec son analyse : premièrement nous ne sommes pas encore en phase 3, et deuxièmement, le calcul officiel pour l’inflation des prix l’induit en erreur. A mon avis, si l’or doit entrer dans une phase de bulle, il ira bien au-delà de $3000. L’équivalent de $850 en janvier 1980 correspond à $6’167, en décembre 2007, selon John Williams. Et si l’or devait retrouver le même taux de couverture par l’or de la Fed (8’133t) qu’en 1980, il faudrait qu’il grimpe à $5’879. Nous avons là deux meilleurs points de comparaison…... Read More | Share it now!