Gros producteurs d’or

Situation technique pour les gros producteurs d’or (HUI)

La moyenne des hausses par palier sur le HUI est de 71%. Une telle hausse nous porterait à 685 points, tandis qu’une hausse de 56% nous porterait à 625 points. L’histoire ne se répète pas toujours selon le même schéma, mais cela peut nous donner une idée sur le possible point haut de la présente hausse. Il y aura bien un moment où ce schéma ne se reproduira plus. Mais à mon avis, ce ne sera que pour entrer dans une phase finale d’exubérance durant laquelle les gains seront encore plus impressionnants, et non pour redescendre à 75 points comme certains déflationnistes l’imaginent ! Ce que nous avons sous les yeux, c’est un marché haussier extrêmement puissant qui ne montre aucun signe de faiblesse.
Pourtant, notre indicateur d’achat/vente sur les actions de sociétés minières n’a pas encore déclenché de signal d’achat majeur pour le trading :
Un trader, jouant le secteur des grosses minières aurifères avec le tracker GDX des mines d’or, ne devrait donc pas encore prendre de positions sur ce marché. Un investisseur avec une vision de long terme positive dans ce marché aura déjà pris des positions sur GDX, en profitant des nombreuses ouvertures des fenêtres d’achat ces derniers mois (voir forum « or et matières premières » de bulle-immobilière.fr). Je rappelle que GDX est un tracker (ETF) pour les mines d’or qui suit de près la performance du HUI. C’est un fonds négociable sur le marché américain (s’achète comme une simple action) qui contient 34 sociétés minières aurifères et argentifères. Ce fonds est idéal pour jouer le plus simplement possible les mines d’or, sans devoir se constituer un portefeuille de minières.

Situation technique très prometteuse

Concernant l’argent métal, la situation technique est très prometteuse :
L’argent vient de franchir sa résistance à $15. Une nouvelle hausse de 70% nous porterait vers les $25,5. Evidemment, rien ne nous garantit que le même schéma se reproduise. Mais le ratio historique OR/Argent de 15 nous encourage un peu à penser que le ratio actuel de 55 pourrait facilement chuter de moitié, dès que les investisseurs se mettraient à rechercher des valeurs refuges contre l’inflation. Selon moi, l’argent pourrait faire facilement deux fois mieux que l’or. Attention toutefois à la volatilité beaucoup plus forte de ce métal, qui, comme nous l’avons vu au mois d’août 2007, ne respecte aucune moyenne mobile, et se joue de tous les traders et investisseurs qui ne sont pas convaincus par ses fondamentaux. Le « grand piège à ours » dont je parlais dans les suivis 12, 13 et 14 a dû se refermer sur beaucoup de mains faibles…