Un trade Short

Le trade short sur Infogrames

Le 15 juin 2006 en préouverture il repère cette annonce très négative pour IFG (baisse du chiffre d’affaires, déficit d’exploitation, report du remboursement de la dette, absence de prévisions), qui dégrade encore les fondamentaux et les perspectives de la société éditrice de jeux vidéos.
Le 15/06/2006 à 8h44 : Ecart. Près de 150 millions de perte annuelle
Infogrames a accusé une lourde perte de près de 150 millions d’euros au titre de 2005-2006, pour un chiffre d’affaires en recul de plus de 30%. Cela rappelle même les pertes immobilières détaillées sur http://www.objectifeco.com/immobilier/immobilier-physique/acheter-louer/acheter-ou-louer-son-logement-principal-le-piege-se-referme-tout-doucement.html. Aucune prévision n’est avancée pour l’exercice qui vient de débuter. Compte tenu de la baisse de plus de 30% du chiffre d’affaires accusée à fin mars par Infogrames au titre de son exercice 2005-2006, on ne s’imaginait pas voir le groupe de jeux vidéo retrouver la voie des bénéfices.

Difficile d’imaginer, pour autant, que la perte puisse être aussi lourde… Infogrames a en effet vu ses pertes annuelles se creuser très fortement, passant de 33,6 millions d’euros à un déficit de 149,6 millions pour la part revenant au groupe. Toutes les lignes du compte se dégradent. La marge brute chute de 45% à 161,2 millions d’euros, le résultat opérationnel passe d’un déficit de 33,9 millions à une perte de 154,1 millions d’euros. Le résultat net consolidé est en perte de 179,3 millions, contre -34,3 millions en 2004-2005.

image3

Aucune prévision n’est avancée dans le communiqué du jour, mais Infogrames précise que “au regard des résultats et de la situation bilantielle, limitant le développement de l’activité du groupe, la société maintient comme objectif prioritaire son désendettement global et la restauration de ses capacités d’investissement. Par ailleurs des efforts particuliers d’organisation des activités américaines ont débuté sur l’exercice. Ils seront amplifiés afin de rétablir, comme cela a été fait sur les autres territoires, leur capacité contributive” (cf. http://www.boursier.com/actions/actualites/news/infogrames-tres-lourde-perte-nette-annuelle-sur-fond-de-depreciation-de-goodwill-et-de-deficit-d-atari-189425.html).

“Récemment, un nouvel accord bancaire a été conclu portant sur le report au 31 mars 2008 des concours moyen terme et des accords de cession d’actifs non stratégiques ont été signés pour un montant de 20 millions d’euros”.
On reste sur un dernier cours de 53 cents.
Les chiffres du jour n’incitent naturellement pas à revenir sur ce dossier, toujours très fragile. Une conférence de presse est prévue ce midi. Quelques pistes pourraient être évoquées par la direction en matière de prévisions. Nous restons à l’écart.